Expressions territoriales du pouvoir de l’Antiquité à l’époque moderne

21-23 juin 2023
MSHS Sud-Est 25 Boulevard François Mitterrand 06300 Nice - Nice (France)

https://pouvoir-territoire.sciencesconf.org

Ce colloque international, transpériodique, est né d’une collaboration interinstitutionnelle qui s’est développée dans le cadre du projet "Réseaux aristocratiques et pouvoir territorial de l’Antiquité à l’époque moderne" soutenu par la MSHS-Sud-Est (Axe 4). Fruit d’une réflexion commune conduite par des enseignants-chercheurs et chercheurs historiens et archéologues des époques antique, médiévale et moderne de l’Université Côte d’Azur et de leurs partenaires (ARSCAN, CIHAM, CRH, Centre Roland Mousnier), ce projet a placé au coeur de ses préoccupations le rapport que les détenteurs du pouvoir entretiennent avec le territoire et la manière dont ce pouvoir imprime sa marque sur le territoire, voire le façonne. Ainsi, il ne s’agit pas d’analyser la manière dont les détenteurs du pouvoir exercent celui-ci, mais plutôt d’en saisir les manifestations dans un ensemble territorial donné, à la fois dans leur dimension tangible/concrète (château, villa, lieux d’exécution, bornes etc.) et dans leur dimension immatérielle (anthroponymie, toponymie, etc.). Ces éléments permettent, en effet, d’aborder la notion de territorialisation à partir d’une réflexion sur les "marqueurs spatiaux" qui peuvent à la fois renvoyer à la question de la présence du pouvoir (les lieux de pouvoir), à la question de l’étendue du pouvoir (bornes et limites) et à la question du rapport au temps, à la dimension mémorielle du pouvoir (les monuments). La projection du pouvoir sur l’espace peut également revêtir diverses formes, que ce soit une organisation en réseaux polarisés (pouvoir central et relais locaux) ou le recours à l’itinérance comme mode de gouvernement. Ces diverses formes de projection ne sont d’ailleurs pas toujours exclusives et peuvent se juxtaposer ou se succéder selon des logiques qu’il s’agit d’éclairer. Enfin, le cadre chronologique retenu fournit un contexte homogène dans la mesure où ces périodes historiques sont marquées par une forte imbrication des pouvoirs (politique, économique, social, religieux, culturel) qui constitue un élément de complexité supplémentaire qu’il s’agira de prendre en considération. De même qu’il est ouvert chronologiquement (de la fin de la protohistoire à l’époque moderne), le colloque accueille tous les espaces géographiques, sans exclusive.
Discipline scientifique :  Anthropologie sociale et ethnologie - Archéologie et Préhistoire - Géographie - Histoire - Héritage culturel et muséologie

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 323 |  Contact |  À propos |  RSS |  Vie privée |  Accessibilité