Accompagner les transitions socio-écologiques. Quel(s) cadre(s) d'analyse partage pour la gouvernance de l'eau comme commun ?

25-26 mars 2024
Faculté de Droit et de Science Politique 9 rue Jean Macé - RENNES (France)

https://onewater.sciencesconf.org

CONTEXTE Suite aux ateliers lors du séminaire de lancement du programme OneWater à Lyon en juillet 2023, le Projet Ciblé sur la Gouvernance de l'eau comme commun organise son premier séminaire. L'objectif de cette rencontre est de réunir une communauté épistémique dédiée à la thématique de l'eau comme commun. OBJECTIFS : UN ATELIER COMMUN « OneWater, Eau bien commun ». Pourquoi et comment adopter une approche systémique de l'eau en tant que commun et repenser sa gouvernance ? Un travail interdisciplinaire entre les sciences biogéophysiques et les sciences humaines et sociales, en collaboration étroite avec les acteurs non académiques (associatifs, institutionnels, privés), est indispensables pour progresser et co-construire des connaissances sur cette question cruciale. La gouvernance de l'eau englobe un large éventail de problématiques allant de la régulation internationale et gouvernementale à la « participation communautaire » à différentes échelles. Une protection et une gestion adaptée de l'eau et des milieux aquatiques suppose une coopération incluant l'ensemble des acteurs et tenant compte de l'ensemble du vivant, y compris non humain, afin d'assurer une durabilité à long terme des systèmes sociaux et hydrologiques. La prise en compte des interactions entre humains et vivants non humains dans la gouvernance de l'eau nécessite un changement de paradigme constituant un axe majeur du PC7 de OneWater. Cette thématique sera examinée de manière approfondie au cours du séminaire. Considérer l'eau comme un commun vise à promouvoir l'équité, la durabilité et la démocratie et assurer une préservation et une utilisation prudente et responsable au bénéfice de tous, y compris des générations futures, à la fois des humains et non humains. Il est également essentiel d'intégrer la soutenabilité des hydro-écosystèmes et de préserver leur habitabilité, tout en veillant à répondre aux besoins en eau des écosystèmes terrestres. Comment ? Les sciences biogéophysiques définissent des seuils et des incertitudes d'habitabilité du vivant qui doivent être intégrés dans la construction d'une gouvernance adaptative élargissant la notion de commun aux vivants humains et non humains pour assurer la soutenabilité des socio-hydro-systèmes. La question de l'interdisciplinarité est donc un enjeu au cœur de ce séminaire. Cet enjeu vital invite à ce que chaque discipline et chaque recherche dédiée ou liée à un socio-hydro-système appréhende et analyse ses interactions avec la gouvernance de l'eau et les notions de commun(s). Cette première rencontre du PC7 ambitionne donc de construire ensemble un cadre commun d'analyse, nourri par des expériences partagées, nécessaire pour discuter nos visions plurielles et élaborer des espaces pour favoriser la circulation de nouvelles idées, des sociétés vers les gouvernements et organisations, et entre les territoires et leurs habitants. Nous partagerons et mettrons en débat nos perspectives diverses sur le « commun eau » afin d'identifier les complémentarités, les points de frottement et les enrichissements possibles, et d'améliorer ainsi les échanges futurs dans des travaux conjoints. L'accompagnement d'une idéographe au cours de ces deux journées permettra d'enrichir les regards sur ce qui fait commun.
Discipline scientifique :  Droit

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 670 |  Contact |  À propos |  RSS |  Vie privée |  Accessibilité