ATTENTION : En raison d'une intervention sur le réseau de serveurs,
le service Sciencesconf sera interrompu le 18/06/2024 entre 12h00 et 12h30 (CET)

Rencontres Internationales du Patrimoine Architectural Méditerranéen

2-4 nov. 2023
Faculté des Sciences et Techniques Errachidia - Errachidia (Maroc)

https://ripam10.sciencesconf.org

Présentation Les Rencontres Internationales sur le Patrimoine Architectural Méditerranéen (RIPAM) sont des manifestations scientifiques initiées par un groupe de chercheurs, d'universitaires, d'historiens, d'architectes, de scientifiques du patrimoine, d'experts, de conservateurs, de professionnels, etc., issus de pays et d'institutions du bassin méditerranéen. Le Maroc a eu l'honneur d'organiser la première rencontre en 2005 à Meknès, la deuxième en 2007 à Marrakech et la troisième en 2019 à Rabat. Les autres rencontres ont eu lieu à Lisbonne en 2009, à M'Sila 2012, à Marseille en 2013, à Tunis en 2015, à Gênes en 2017et à Lisbonne en 2022. Le Maroc possède un patrimoine architectural riche et diversifié et particulièrement en terre, c'est le témoignage de l'ingéniosité et de la créativité des artisans, ainsi que de la richesse culturelle du pays. Le matériau terre est largement utilisé pour construire des maisons, des mosquées, des fortifications, des greniers, des kasbahs, des ksours, des villages, etc. Ces bâtis ont une grande résistance thermique, ce qui les rend adaptés aux climats chauds et secs. Aujourd'hui, les enjeux énergétiques et écologiques dans le secteur du bâtiment incitent les opérateurs à substituer les matériaux conventionnels de construction, gros consommateurs d'énergie grise, par des éco-matériaux. Ceci a pour conséquence un regain d'intérêt pour la construction en matériaux locaux au Maroc ces dernières années (terre, pierres, bois, etc.), en raison de leur durabilité et de leur caractère écologique. La ville d'Er-Rachidia, capitale de la région Draa-Tafilalet, abrite un patrimoine architectural en terre très riche et diversifié, constitué de Ksour, de Kasbah, de mosquées, etc. La réhabilitation de ce patrimoine peut avoir un impact positif significatif sur la population locale, l'économie régionale, le patrimoine culturel et l'industrie touristique. Les projets de réhabilitation nécessitent souvent une main-d'œuvre locale pour effectuer les travaux de construction, de restauration et de réhabilitation. De plus, une fois réhabilités, ces structures peuvent devenir des attractions touristiques, générant ainsi des revenus pour les entreprises locales et régionales touristiques, industrielles, agricoles, etc. Elles peuvent donc contribuer à préserver et promouvoir le patrimoine culturel de la région. Er-Rachidia a l'honneur d'accueillir la dixième Rencontre Internationale sur le Patrimoine Architectural Méditerranéen (RIPAM10) qui aura lieu les 02, 03 et 04 novembre 2023. L'objectif principal de cette manifestation internationale est d'échanger entre experts nationaux et internationaux et d'approfondir les débats sur les diverses et multiples questions de conservation et de valorisation du patrimoine architectural méditerranéen en général, et du patrimoine bâti avec les matériaux locaux en particulier.
Discipline scientifique :  Sciences de l'environnement

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 515 |  Contact |  À propos |  RSS |  Vie privée |  Accessibilité