ATTENTION : En raison d'une intervention sur le réseau de serveurs,
le service Sciencesconf sera interrompu le 18/06/2024 entre 12h00 et 12h30 (CET)

6e édition du colloque internationale ComSymbol - JUSTICE, COMMUNICATION ET USAGES DES MÉDIAS

2-3 nov. 2023
Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université Mohammed V de Rabat, Rabat, MAROC - Rabat (Maroc)

https://comsymbol6.sciencesconf.org

La communication, les médias, les réseaux sociaux et la justice sont des domaines étroitement liés qui ont un impact significatif sur la société. Les réseaux sociaux, par exemple, ont révolutionné la façon dont les gens communiquent et partagent de l'information. Cependant, cette facilité d'accès à l'information a également entraîné des problèmes tels que la désinformation et la cyberintimidation. Les médias, en tant que source principale d'informations pour de nombreuses personnes, ont également un rôle important à jouer dans la justice. Les médias peuvent influencer l'opinion publique et les décisions judiciaires en présentant une image partiale ou inexacte des événements. Dans les éditions précédentes du colloque ComSymbol, nous avons essayé d’enclencher la réflexion sur la communication publique et politique dans ces acceptions les plus larges. Les chercheurs se sont attelés à démontrer l’importance de la communication et ses outils dans les mutations de l’espace public, social et territorial. Un des secteurs essentiels à l’exercice du pouvoir dans l’espace public est le troisième pouvoir à savoir le pouvoir judiciaire. Dans les régimes démocratiques, la justice est normalement indépendante de l’exécutif et elle est garante des droits des citoyens. Elle veille à l’application des lois votées démocratiquement devant les chambres des représentants. Dans un tel contexte démocratique, les journalistes et les médias ont souvent eu la tâche et le devoir majeurs de dénoncer les violations des droits de l’Homme, cependant, eux-mêmes peuvent engendrer des dérives informationnelles qui nuisent à l’exercice indépendant de la justice. Sur certaines affaires liées à la justice, l’emprise du système médiatique, entendu ici au sens large, est marquée par la notion de l’immédiateté et le spectaculaire ; elle échappe parfois aux valeurs politiques et morales dans la mesure où le dernier mot est donné à l’opinion publique. La vérité judiciaire suppose le recul et le devoir de réserve, qui n’est pas toujours facile à observer. Les médias, au-delà de leur légitimité à mener des enquêtes, peuvent instrumentaliser un procès et transformer ce dernier en tribune médiatique. Cette 6e édition du colloque ComSymbol sur la communication, les médias, les réseaux sociaux et la justice vise à explorer les différentes facettes de ces domaines et à discuter des enjeux et des défis qu'ils posent. Il sera l'occasion pour les participants de débattre des moyens de garantir que la justice est rendue de manière équitable, que l'information est partagée de manière responsable et que les risques liés à l'utilisation des réseaux sociaux et d'Internet sont pris en compte. La logique judiciaire et la logique médiatique Dans ce domaine mal connu souvent, parce qu’hermétique au commun des mortels, la règle est que « nul n’est censé ignorer la loi », les médias occupent la brèche de la simplification voire même de la propagande. Mais comment mettre en garde le public et l’aider à développer un esprit critique contre une certaine "dérive médiatique". Les journalistes travaillent globalement bien, mais certaines situations sont ubuesques. L’information de qualité est disponible, mais elle est généralement moins bruyante et spectaculaire. Les médias ont pris une telle puissance avec internet qu’ils essaient dans certaines situations de dicter leur loi à la Justice. En effet, la question des usages médiatiques adoptés ces dernières années par les acteurs publics et politiques, ainsi que la société civile est devenue cruciale pour interroger les dynamiques individuelles et collectives qui s’installent lors de l’émergence de crises liées à la profession et à la pratique de la justice. Les chercheurs étudient comment les réseaux sociaux, les médias traditionnels et les technologies de l'information et de la communication en général affectent les processus de collecte de preuves, les enquêtes et les procès. Ils cherchent également à comprendre comment les réseaux sociaux et les médias traditionnels affectent la formation de l'opinion publique et comment cela peut avoir des conséquences sur les décisions judiciaires. Ce colloque international a pour objectif de rendre compte des interactions entre les pratiques du troisième pouvoir et le quatrième pouvoir. Dans cette édition du colloque international sur la thématique « justice, communication et usages des médias », seront posées des questions issues de champs complémentaires : communication, sociologie, psychologie, sciences juridiques et sciences du langage. Quelles relations peut-on observer et analyser entre l’appareil judiciaire dans sa dimension sociale et l’appareil médiatique dans sa complexité ? Quelles formes de régulation s’installent dans l’espace public dans les pays du nord et du sud ? Quelle est le rôle de la formation judiciaire dans la jugulation de certaines dérives ? Quels impacts médiatiques pour garder l’équilibre de l’espace public des libertés ? Nous proposons certains axes de réflexion (liste non-exhaustive) : - Médiation judiciaire entre devoir de réserve et liberté d’information - Opinion publique, temporalité judiciaire et temporalité médiatique - TIC et réformes numériques de la justice - Pouvoir des réseaux sociaux, procédures judiciaires et déontologie - Pouvoir judiciaire et les thématiques d’actualité (famille, immigration, etc.) - Médias objet de la justice : droit et libertés - Justice - délocalisée dans les médias et objet des médias - Droits de l’Homme, liberté de conscience et religieuse au prisme de la justice et des médias, etc.
Discipline scientifique :  Sciences de l'Homme et Société - Droit - Etudes sur le genre - Histoire - Sciences de l'information et de la communication - Linguistique - Philosophie - Religions - Science politique

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 180 |  Contact |  À propos |  RSS |  Vie privée |  Accessibilité