16th international workshop on Slow Positron Beam techniques and applications

16-21 juil. 2023
Ce séminaire aura lieu dans l'Hotel Dupanloup situé au 1 Rue Dupanloup à Orléans (France). - Orléans (France)

https://slopos16.sciencesconf.org

Le séminaire international, «16th International Workshop on Slow Positron Beam Techniques & Applications (SLOPOS-16)», est le seizième de la série depuis 1984. Il concerne les faisceaux de positons lents et leurs applications en science fondamentale et appliquée. Les spécificités des faisceaux à réaliser varient avec le domaine très large d’utilisation des positons. Celui-ci couvre un large éventail de disciplines : de la physique du positon et positonium dans des milieux dilués (vide, plasma, gaz) à denses (solide, liquide). Le colloque est donc un temps d’échanges privilégié entre chercheurs de discipline très diverses. L’originalité des travaux utilisant les positons comme sonde de la matière est liée à leur propriété d’anti-particule des électrons. Dans les milieux dilués, cela permet de comprendre divers aspects de la physique quantique de l’interaction matière-antimatière. Dans les milieux denses, des états quantiques du positon conduisent à une détection directe de défauts à densité électronique locale plus faible qu’en moyenne. Ces défauts dits de type « lacunaire » pour des fluctuations de densité électronique à l’échelle de volume atomique et « pore » pour celles à l’échelle nanométrique jouent un rôle primordial sur les propriétés des matériaux et leurs applications. Pour les solides, l’intérêt des spectroscopies d’annihilation de positons basées sur les faisceaux de positons lents est de sonder les défauts de type lacunaire/pore de la surface à des profondeurs du nm au micron. Cela donne un moyen unique de connaitre l’existence de ces défauts dans les couches minces. La spectroscopie d’annihilation de positons constitue une aide majeure au développement et au contrôle de nouveaux matériaux indispensables pour répondre aux enjeux majeurs de notre société, comme la production (photovoltaique, hydrogène…) et le stockage (batterie) de l’énergie, l’électronique, la spintronique, l’optoélectronique, l’éclairage basse consommation, l’environnement (stockage des déchets..). Cette technique est particulièrement adaptée pour caractériser (nature, concentration, activité optique, électrique …) les défauts générés dans les matériaux par irradiations ou implantations. Ces informations sont précieuses dans le domaine des matériaux du nucléaire (fission et fusion) ou de l’électronique pour le dopage des semi-conducteurs. Elles permettent de mieux comprendre le comportement des matériaux en conditions extrêmes. Le séminaire SLOPOS-16 dans la tradition des précédents va être l’occasion de présenter les dernières avancées aussi bien en physique quantique fondamentale que sur la compréhension de questions fondamentales liées aux défauts et aux précipités dans des matériaux.
Discipline scientifique :  Chimie - Physique - Sciences de l'ingénieur

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 414 |  Contact |  À propos |  RSS |  Vie privée |  Accessibilité