Urbaphobies : les détestations de la ville, XVIe-XXIe siècles

11-13 janv. 2023
Maison des Sciences de l’Homme de Bordeaux, Salle Jean Borde, Esplanade des Antilles, 33607 Pessac - Pessac (France)

https://urbaphob.sciencesconf.org

L’urbaphobie est la critique, voire la condamnation de la ville, en particulier lorsqu’elle est grande. Ce thème reste plutôt novateur dans le domaine des sciences historiques françaises. À l’échelle internationale, quelques chercheurs ont exploré le sujet. Morton et Lucia White ont ainsi analysé l’hostilité des intellectuels américains à l’égard de la ville. Klaus Bergman a pour sa part travaillé sur les origines de l’urbaphobie en Allemagne et ses implications dans le régime nazi, une démarche qu’on retrouve chez Anna Trêves (1981) et Ricardo Mariani (1976) à propos du fascisme italien. Citons enfin le travail d’Anton King (1980) sur les caractéristiques de l’urbaphobie anglaise entre 1880 et 1939 et l’analyse du désamour de la ville en Suisse par Joëlle Salomon Cavin. De fait, cet intérêt fut d’abord celui des géographes, avec une appropriation progressive par les historiens. Ainsi, l’année 2007 a été particulièrement fructueuse, avec le colloque de Cerisy Ville mal aimée, ville à aimer, dirigé par Bernard Marchand et Joëlle Salomon Cavin, tous deux géographes ; le colloque de Paris XII Val de Marne, qui conduit à l’ouvrage collectif dirigé par Arnaud Baubérot et Florence Bourillon, Urbaphobie, la détestation de la ville aux xixe et xxe siècles, avec des historiens, et une approche centrée sur les xixe et xxe siècles. Mais l’anthologie de Bernard Marchand, Les ennemis de Paris, prouve bien que dès le xviiie siècle, les détracteurs de la capitale sont nombreux. Il y a donc une parfaite pertinence à mener ce sujet de l’époque moderne à nos jours, dans une perspective pluridisciplinaire, tant il est vrai que les peurs suscitées par la ville sont un phénomène sans doute aussi ancien que la ville elle-même. En outre, cette thématique constitue une prolongation logique des deux grands colloques internationaux organisés par le CEMMC, l’un sur les urbicides, l’autre sur les peurs urbaines. Dès lors, la question de l’urbaphobie sera explorée de différentes manières.
Discipline scientifique :  Sciences de l'Homme et Société - Histoire

Lieu de la conférence
Personnes connectées : 618 |  Contact |  À propos |  RSS |  Vie privée |  Accessibilité